Compte rendu de la dernière réunion publique sur la ZAC Pajol

Publié le par Hervé Léger

Au Grand Parquet (20 bis, rue du Département 75018 Paris), jeudi 19 mars 2009 une réunion publique du Conseil de quartier La Chapelle et de la Coordination Espace Pajol (CEPA) a eu lieu. En voici le compte rendu disponible également sur le site de la mairie du 18ème.
img010.jpg

Le site  Pajol : naissance d’un éco-quartier au cœur de La Chapelle

Olivier Ansart, porte-parole de la CEPA, présente la réunion et indique qu’elle se déroulera en deux temps. Une première partie sera composée d’une série d’exposés et de communications sur l’aménagement du site Pajol avec comme fil conducteur la notion d’éco-quartier et de développement durable ; puis une seconde partie permettra au public de poser des questions à l’aménageur, aux architectes et aux élus présents dans la salle.

img186.jpg 

1)  Etat d’avancement des travaux et calendriers des programmes par M. Baptiste Le Brun, chargé d’opérations, SEMAEST

La SEMAEST est chargée des travaux du site Pajol. Baptiste Le Brun présente les différents programmes, la situation des chantiers et le calendrier prévisionnel.

Présentation du site Pajol 

Le site Pajol est situé dans le 18e arrondissement à côté des voies ferrées de la gare de l’Est. Le site fait trois hectares. Afin de préserver le patrimoine architecturale du site trois bâtiments sont conservés et réhabilités : le futur bâtiment de l’IUT, le bâtiment du collège actuellement en travaux et la Halle. Il y aura deux nouveaux bâtiments : l’équipement sportif entre la halle et le collège, et le pôle d’entreprises situé, au nord du site, au carrefour des voies Riquet et Pajol.

Présentation des différents programmes, situation des chantiers en 2009 et calendrier prévisionnel  (SEMAEST)

Travaux réalisés avant 2009 :

  • 2005 : injection du sous-sol pour le consolider
  • Déconstruction partielle de la halle avec conservation de 10 travées sur 18
  • Réalisation d’une rampe qui permet à la SNCF de trouver son accès au nord du site par la rue Riquet

Chantiers 2009 :

  • Injections complémentaires du sous-sol avant les travaux du pôle d’entreprises (mi-janvier à mi-février). Travaux terminés
  • Elargissement de la rampe et du portail rue Riquet (mi-janvier à mi-mars). Travaux terminés
  • Réalisation de l’esplanade devant le collège pour son ouverture à la rentrée de septembre 2009 (l’accès du collège se fera sur l’esplanade et non sur la rue Pajol)
  • Réalisation du remblai devant le futur gymnase (mi-2009)
  • Equipement de la sous station Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) (mars - avril 2009). Réalisation de la chaufferie qui desservira tout le site
  • Réalisation de la boucle d’eau chaude CPCU (avril à fin 2009)

 

 

 

Point des programmes :

a) HALLE ET JARDINS : Ville de Paris – SEMAEST – FUAJ - JOURDA Architectes Paris – In Situ

Programme : composition de la Halle 

•          Auberge de jeunesse de 330 lits

•          Salle d’assemblée/spectacle de 200 places qui sera partagée entre la FUAJ pour des assemblées/réunions, et un usage de salle de spectacles dont le contenu culturel est en cours de définition

•          Bibliothèque de 30 000 ouvrages située au nord du bâtiment

•          1 100 m² de commerces en rez-de-chaussée

•          9 000 m² de jardins

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Avant Projet Sommaire (APS) : il est en cours d’élaboration. C’est l’étape qui précède le dépôt de permis de construire

•          Dépôt du permis de construire en avril/mai

•          Travaux 2010-2012  -  Livraison fin 2012 / début 2013

Centrale solaire :

La Halle a la particularité d’accueillir une centrale solaire de 3 450 m².                         Le lancement de la consultation d’opérateurs pour l’investissement et la gestion se fera au moment du dépôt du permis de construire de la halle.

 

b) CENTRE SPORTIF – Ville de Paris – Brisac Gonzales

Programme : le centre sportif regroupe plusieurs salles 

•          Salle omnisports

•          Salle d’arts martiaux

•          Salle de musculation

•          Salle de gymnastique

•          Antenne jeune à destination des jeunes du quartier

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Dépôt du permis de construire en novembre 2008

•          Début des travaux fin 2009 et livraison mars 2011

 

 

c) IUT – Région Ile de France

Programme :

La structure du bâtiment située dans les anciennes messageries, côté rue du Département sera réhabilitée.

•          L’établissement universitaire comprendra 3 départements d’études

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Choix du maître d’œuvre en 2009

•          Etudes architecturales prévues en 2009 /2010

•          Début des travaux mi 2010 et fin des travaux 2012

 

d) POLE D’ENTREPRISES - COGEDIM - Agence LIN : MM. Finn Geipel et Giulia Andi

Programme :

•          5 000 m² de bureaux pour PME/PMI

•          200 m² de commerces

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Permis de construire obtenu en novembre 2008

•          Début des travaux septembre 2009 et livraison 1er trimestre 2011

 

e) COLLEGE - Ville de Paris - Atelier 2.3.4

Programme :

•          Collège de 20 classes soit 600 élèves

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Travaux en cours

•          Livraison rentrée 2010

Le collège sera le premier programme opérationnel sur Pajol.

 

f) ESPLANADE - SEMAEST – Agence Galiano-Simon

Programme :

L’esplanade est le lien entre tous ces équipements, elle les dessert tous à part l’IUT.

•          Esplanade de 4 000 m²

 

Avancement et calendrier prévisionnel :

•          Validation de la phase Avant Projet Sommaire (APS) en cours

•          Réalisation en plusieurs phases

                   1ere phase : entrée du collège, mi 2009

                   2eme phase : entrée du pôle d’entreprise, fin 2010

                   3eme phase : entrée du gymnase, début 2011

                   4eme phase : partie centrale, fin 2012

 

2)  DEMARCHE DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA SEMAEST

Depuis 2004 la SEMAEST a une réflexion sur le développement durable. Il y a la volonté de faire de cette ZAC un éco-quartier. La démarche se mesure à travers dix objectifs fixés à chacun des maîtres d’ouvrage, et architectes qui construisent un bâtiment sur le site.

Þ ENERGIE

Objectifs :

•          Assurer une performance énergétique d’au moins 20% plus efficace que les normes en vigueur

•          Mettre en place une production d’énergies renouvelables

Résultats :

•          Le collège et le gymnase respectent cette exigence de consommation, le pôle d’entreprises et la halle font mieux, l’IUT devra respecter des exigences encore plus élevées

•          Près de 4 000 m² de panneaux solaires photovoltaïques qui produisent de l’électricité, près de 3 500 sur la Halle et quasiment 400 sur le gymnase

•          320 m² de panneaux solaires thermiques qui produisent de la chaleur notamment sur la Halle

•          Réseau de chaleur CPCU, énergie à 60 % propre

Þ EAUX

Objectifs :

•          Optimisation de la gestion de l’eau, réutilisation, limitation de la consommation

•          Limitation forte des rejets aux égouts. Pour les pluies courantes, l’objectif est de n’avoir aucun rejet à l’égout, c’est à dire de traiter toutes les eaux sur place. Pour les pluies d’orage qui sont plus conséquentes de différer le rejet à l’égout

Résultats :

•          Près d’un hectare de jardins d’où une perméabilité du site plus forte

•          Des toitures végétalisées sur le collège et le pôle d’entreprises qui permettent de retenir l’eau en toiture qui s’évapore et nourrit les plantes et cela réduit les rejets à l’égout

•          Des dispositifs de récupération et de rétention d’eau pour tous les bâtiments

•          Filtration d’eaux usées des douches de l’auberge de jeunesse pour réutilisation dans les toilettes, filtration dans le jardin

•          Utilisation de limiteurs de débits et robinetteries économes

La récupération d’eau pluviale de la Halle se fera dans des bassins qui serviront de bassin d’agrément et de stockage pour l’arrosage du jardin.

Þ DECHETS

Objectifs :

•          Déchets de chantiers : minimiser et trier, recycler et réutiliser

•          Gestion à terme : tri sélectif

Résultats :

•          Evacuation des déchets métalliques de déconstruction de la halle par voies ferrées vers une usine sidérurgique

•          Concassage des déblais de démolitions des bâtiments en béton

         => 2 000 camions soit 130 000 kilomètres et 40 tonnes équivalent carbone évité

•          Tri sélectif, compost dans le jardin

Þ DIMENSION SOCIALE ET ECONOMIQUE

•          Clauses d’insertion sociales : 5 % d’heures travaillées par des demandeurs d’emploi de l’arrondissement => déjà 3 embauches en CDI  grâce à ce dispositif

•          Concertation avec les associations locales : 4 groupes de travail (développement économique, programmation, espaces publics et développement durable)

•          Ambition de créer des emplois pour la population locale (AJ, équipements publics et privés,…)

•          Mixité des usages et des équipements comme la salle d’assemblée/spectacle et les locaux mutualisés qui seront à disposition des associations

Þ COMMUNICATION

  • Création du journal 22 bis rue Pajol. Tirage à 15 000 exemplaires
  • Création d’une frise de 105 m de long sur le mur d’enceinte de la ZAC (3 aspects : histoire, projets et développement durable)
  • Plaquettes de présentation
  • Site Internet : www.semaest.fr

 

3)   Présentation de deux projets architecturaux « phares » : la Halle et les jardins, le pôle d’entreprise

 

a)  LE POLE ENTREPRISES, présentation de M. Antoine Mabilon, responsable de programmes (COGEDIM entreprises)

 

Calendrier :

 

Début des travaux au 1er septembre pour terminer 1er trimestre 2011

 

Programme :

 

  • 2 commerces au rez-de-chaussée dont un en double hauteur

 

  • Auvent de 2 mètre 30 pour protéger les passants sur le trottoir des intempéries

 

  • Toiture végétalisée

 

  • Qualité des matériaux utilisés

 

  • La façade rue Pajol représente l’ouverture au public (halle d’entrée, commerces)

 

  • La façade côté jardin est très géométrique

 

  • Côté sud grande esplanade

 

Intérieure du bâtiment :

 

  • Halle d’accueil (couleurs vives)

 

  • Fonctionnalité : plateau de bureaux sur 3 étages, lumineux, espaces ouverts d’un côté sur le jardin et de l’autre sur la rue Pajol

 

  • Rez-de-chaussée aux normes de sécurité pour accueillir du public et multitude d’usage

 

  • 100 m2 de local à vélo et 33 places de parking

 

  • Bâtiment mixte, divisible et hautement fonctionnel

 

Qualité environnementale :

 

  • Matériaux durables et recyclables

Façade (Agence LIN) 

  • Isolation extérieure
  • Ventilation naturelle
  • Vitrage isolant avec protection solaire
  • Ventilation naturelle des plateaux en été, et ventilation contrôlée avec récupération en hiver
  • Système des stores intérieurs et double vitrage isolant
  • Système des stores extérieurs et triple vitrage isolant
  • Ventilation naturelle par les ouvrants

Qualité environnementale :

 

  • Gestion de l’eau, et de l’énergie

 

  • Chantier propre et à faibles nuisances, chantier

 

Dimension économique :

 

  • Entreprises avec environ 350 emplois

 

b) LA HALLE ET LES JARDINS, présentation Françoise-Hélène Jourda - Jourda Architectes Paris – In Situ (paysagiste)

Ce projet à de grandes ambitions en termes de développement durable et d’écologie.

LA HALLE

Sous la halle un bâtiment de quatre niveaux est construit totalement en bois (matériau recyclable). Ce bâtiment est indépendant : il ne touche ni la halle ni la toiture. Les poteaux de la halle existants sont conservés. Il est presque totalement autonome d’un point de vue énergétique. Cette énergie est couverte par la production des cellules photovoltaïques.

Organisation du bâtiment :

  • Rez-de-jardin : prolongation du jardin sous la halle, salle de spectacle (au moins 180 places, scène de 100 m2 loges et sanitaires)
  • 1er étage : accessible directement depuis l’esplanade, locaux d’activité pour des commerces qui ne sont pas encore définis, halle d’entrée de l’auberge de jeunesse avec un bar à musique, et la bibliothèque. A l’extrême limite de la Halle la bibliothèque surplombe le jardin.
  • 2ème étage : on retrouve la bibliothèque et l’auberge de jeunesse

JARDIN COUVERT

Le jardin couvert est situé sous la Halle, il s’ouvre, à l’extérieur, sur le jardin ouvert. Une partie des eaux de toiture est récupérée et stockée dans les différents bassins du jardin, puis elle est répartie par irrigation gravitaire sur toutes les surfaces plantées afin d’assurer les besoins en arrosage. Le jardin est composé de promenades, de bassins dont certains sont agrémentés d’une végétation aquatique, de haies, de pentes et de passages. La végétation sera de taille progressive pour avoir de la lumière.

JARDIN OUVERT

Le jardin ouvert est situé au nord de la halle. Il est accessible depuis l’esplanade et par la rue Riquet. Ses terrasses étagées accueillent des aires de jeux pour enfants et constituent un espace public animé. Des bosquets persistants de pins sylvestres ponctuent chacun de ces paliers. Les bacs serviront au traitement des eaux usées de l’auberge de jeunesse. Les eaux de douche de l’auberge de jeunesse seront réutilisées pour les toilettes. L’eau de pluie du jardin ouvert est également récupérée grâce à l’ovoïde souterrain présent sur site, et permet l’arrosage des petits jardins de proximité. Le jardin sera composé de plantes aquatiques, de plantes vivaces, de fougères, de graminées, d’arbustes, et de grimpantes.

Il y aura une passerelle au niveau de la rue Riquet entre les voies ferrées et la halle accessible aux personnes à mobilité réduite. Cette passerelle permettra de voir toute l’étendue du site.

On aimerait inscrire ce projet dans une démarche pédagogique en expliquant au public comment fonctionne ce bâtiment, quels sont ses moyens et ses objectifs.

 

4)  Témoignage d’un futur utilisateur du site Pajol : l’auberge de jeunesse par M. Philippe Vuillaume de la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ)

La FUAJ est une association de loi 1901. Cette fédération appartient au réseau international des auberges, il y en a 5 000 dans le monde, et 160 en France. La FUAJ est maître d’ouvrage et gestionnaire de ce projet. L’enjeu de ce projet est que la prestation couvre l’ensemble des dépenses tout en restant accessible à tous. Le site Pajol est très  attractif : il se trouve à proximité des grands pôles de migration que sont le TGV et Roissy, c’est un lieu facile d’accès, et il y a une vie associative importante. L’objectif principal de la FUAJ est l’ouverture de l’auberge de jeunesse sur le quartier.

L’auberge de jeunesse compte un maximum de chambres de trois et quatre lits, de chambres de couple et de chambre pour les accompagnateurs. L’auberge de jeunesse comporte des salles de réunion, des espaces de restauration : self, salles à manger avec du service à table, et des cuisines individuelles qui seront ouverts aux associations locales pour y développer les cuisines du monde.

 

5)  Pajol : un éco-quartier à La Chapelle, enjeux urbains et paysagers pour la Ville – Michel Neyreneuf, adjoint au Maire, chargé de l’Urbanisme, des politique du logement et du développement durable. Pascal Julien, adjoint au maire, chargé des Espaces verts et de l’environnement

 

Michel Neyreneuf dit que beaucoup de personnes seront attirées par ce site : les personnes qui iront faire du sport, les jeunes avec l’espace qui leur ait consacré, la bibliothèque, les promeneurs, les entreprises etc. Nous avons parlé des locaux mutualisés, de la salle de spectacle, de l’auberge de jeunesse etc. Il y a encore des sujets qui ont besoin d’être travaillés en concertation tels que les locaux d’activité dans la halle, les types de commerces, les jardins partagés etc.

Pascal Julien précise qu’il y aura environ 300 m2 de jardins partagés situés au-dessus des voies ferrées sur la longueur de la halle. Il reste à trouver l’association qui portera le projet. Il s’agira d’un jardin ‘’éco certifié’’, c’est le cas des jardins d’Eole, ce qui amène à de nouvelles pratiques: des prairies, des hautes herbes, des pieds d’arbres entourés d’herbe. Fabienne Giboudeaux, adjoint au maire de Paris en charge des Espaces verts, a demandé qu’une signalétique soit mise en place dans les squares de Paris pour expliquer ces nouvelles pratiques.

DEBAT

Un habitant pense que la réunion est trop longue. Il regrette que les questions des habitants soient à la fin de la réunion. Il aimerait savoir quand est-ce que le collège ouvrira, combien y aura-t-il de logements, et à quel moment ouvre la résidence universitaire ?

Frédérique Pigeon lui répond que cette réunion fait un bilan complet des différentes structures, elle sera complétée par une autre réunion portant sur les usages : types d’activités, publics, horaires d’ouverture etc.

Une habitante constate que la partie « exposition » ne fait plus partie du projet. Elle pense que le bâtiment d’activité et la halle manquent de résonance au niveau architectural.  Elle s’étonne que le matériau mis en avant pour le bâtiment d’activité soit le minéral alors que dans les réflexions antérieures le bois, et la brique avaient été retenus.

En ce qui concerne la partie « exposition » Michel Neyreneuf  lui répond que la question sera traitée dans l’usage des lieux mutualisés. Sur la question du bâtiment d’activité, il explique que la COGEDIM et la Ville de Paris doivent passer par des concours d’architecture, et il y a parfois des arbitrages qui doivent être pris en compte tels que les contraintes des pompiers etc.

La salle de spectacle 

Un habitant constate que la salle d’assemblée spectacle pourrait servir de lieu de réunion pour les associations car il y a peu d’endroit où les habitants, et les associations peuvent se  réunir.

Une habitante : je pensais que cela devait être un pôle culturel, et là j’ai l’impression que le projet est beaucoup plus restreint ?

Une habitante se demande ce qui se passera la nuit sur le site.

Sylvie Fouillet explique que l’auberge de jeunesse, la salle de spectacle et les espaces mutualisés (salles pour différentes animations) vont concourir au développement culturel du lieu. D’autres projets sont en réflexion comme des cafés ou de la restauration à l’intérieure de la halle.  

Michel Neyreneuf explique que le groupe de concertation Pajol est composé de  quatre représentants du conseil de quartier La Chapelle Marx Dormoy, deux représentants du conseil de quartier Charles Hermite Evangile, et des associations qui le souhaitaient. Un groupe de travail issu de ce comité de concertation a été mis en place par Carine Rolland, adjointe au maire chargée de la culture, pour aborder les questions culturelles.

Les espaces verts

Une habitante : Les espaces verts semblent se profiler comme des lieux de passage, et non comme des lieux où l’on peut se poser. Le développement des squares de proximité n’a pas été abordé. D’autre part, elle pense que le revêtement en bois n’est pas sécurisant.

Pascal Julien lui répond que dans la partie couverte du jardin des bancs seront disposés un peu partout et permettront de s’asseoir. En ce qui concerne l’aspect square de proximité, il y aura des espaces de jeux dans le jardin extérieur. Dans l’état actuel du projet il s’agit plutôt de jeux pour les enfants de 8 à 12 ans. Il y a un espace où l’on peut disposer des stands pour une activité ponctuelle, une fête etc. En ce qui concerne le revêtement du sol en bois, c’est en cours de discussion. Il y a beaucoup de points qui vont être affinés, les choses ne sont pas définitivement arrêtées.

En conclusion, Olivier Ansart rappelle que les questions suivantes restent ouvertes à la réflexion : le projet culturel qui inclut la salle de spectacle et les salles mutualisées, l’aspect économique avec les locaux d’activité dans la Halle, les flux de circulation des biens et marchandises… Tous ces points feront l’objet de concertations et de débats dans les prochains mois. Olivier Ansart remercie les intervenants et les habitants d’avoir participé à cette réunion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article