Comment réduire la circulation à La Chapelle

Publié le par Hervé Léger

RESIDENCE TORCY EVANGILE

Lors du dernier compte rendu du maire de Paris, Bertrand Delanoë répondant à un habitant du quartier La Chapelle, se dit prêt à examiner et rouvrir le dossier sur l'aménagement de l'axe La Chapelle Marx Dormoy.

"Je suis prêt à l'examiner dès maintenant" C'est dans ces termes lors de son dernier compte rendu de mandat, en réponse à un riverain exaspéré par l'encombrement de cet axe très fréquenté, que le maire de Paris propose d'étudier un projet d'axe civilisé.

L'aménagement de la rue de La Chapelle, la porte d'entrée dans Paris pour tous ceux qui viennent du Nord de Paris et de l'autoroute A1, est donc relancé. Ce projet vise à réduire la circulation sur cet axe dangereux. Le Maire de Paris c'est donc dit d'accord pour examiner ce projet " mais pas pour le réaliser tout de suite, après 2008, si notre équipe est réélue".

Bref, le débat est relancé sur cet axe majeur qui est du domaine de l'état. Mais il faudra patienter encore quelques années sachant que la plupart des axes majeurs proche du quartier sont déjà transformés en axe civilisé.

En attendant, les travaux de création d'ilôts de sécurité au milieu de la chaussée pour protéger les piétons, (demandés par les conseils de quartier La Chapelle) s'achèvent au carrefour des rues Ordener / La Chapelle et Marx Dormoy.

Hervé Léger mercredi 29 novembre 2007

Commenter cet article

Alysia 29/11/2006 10:54

Si l'équipe de Délanoë veut être réélue, ils ont intérêt à mettre des bus dans tous ces couloirs de bus! Je suis absolument pour la réduction de la circulation automobile et pour l'amélioration des transports en commun, mais quand je vois tous ces couloirs de bus vides, ça m'inquiète beaucoup. Car je sais que les automobilistes sont en train de devenir fous de rage et les bus qui viennent tous les 10 minutes pendant les heures de pointe bondés comme des boîte de sardines (comme le 65 par exemple) n'incitent pas tellement les automobilistes à laisser leurs voitures à la maison. J'ai peur que certaines personnes qui votaient à gauche vont voter à droite la prochaine fois à cause de tout cela.