Pour ou contre la rue Ordener en sens unique?

Publié le par Hervé Léger

RESIDENCE TORCY EVANGILE

Le nouveau tracé du bus N°60 a engendré de nombreux travaux notamment  rue de l'Evangile et rue de Torcy; le but étant d'améliorer la régularité et la rapidité de cette ligne de bus.

Tout ceci a fait l'objet de réunions avec les habitants et le conseil de quartier. Force est de constater que beaucoup apprécient ces nouveaux aménagements notamment autour de la place Torcy.

Depuis, pour compléter ce dispositif, la mairie a entamé une deuxième campagne de modifications des rues.

En effet, la rue Ordener à  partir d'aujourdhui est en sens unique pour les voitures. Seul le bus peut aller et venir jusqu'à la mairie du XVIIIème par cette rue. En revanche pour les automobilistes, il est nécessaire de rattrapper la rue Doudeauville ( en sens unique entre la rue Stephenson et la rue des Poissonniers depuis le 2 juillet 2007) pour se rendre côté mairie.

Mais pouquoi changer le sens de circulation de cette rue Ordener sachant que le problème de la régularité et les difficultés de passage du bus N°60 ne sont pas dans ce secteur? De nombreux habitants avaient demandé aux élus de faire un essai avant d'entérimer cette décision. Espérons que ce voeu sera écouté car rien ne laisse à penser que cette décision de mise en sens unique soit nécessaire pour améliorer la fluidité de la ligne de bus N°60.

En attendant, malgré les panneaux de signalisation, de nombreux automobilistes continuent à s'engager dans la rue Ordener. Rien n'a été fait en terme de communication sur le terrain ( sauf la diffusion d'une plaquette dans le quartier) pour informer de vive-voix les automobilistes. Bref, c'est pas gagner...

Reste que le problème de la régularité du bus N°60 n'est pas résolu. Car c'est dans le XIXème que le bus a du mal a passé. Pourtant des couloirs de bus ont été créés...

Enfin rappelons que rien n'a vraiment été fait pour améliorer la convivialté de cette ligne: bus souvent en retard au départ de Gambetta, indiscipline au niveau des poussettes pour bébés tolérées dans le bus...

 Comment peut-on continuer à accepter des pousettes pour bébés ressembant plus à des 4*4 qu'à des poussettes toutes simples et facilement repliables?

Hervé Léger lundi 2 juillet 2007.

 

 

 

Commenter cet article

hervé 03/07/2007 18:26

Espérons que la le stationnement anarchique rue Doudeauville en journée sera résorbé par une vraie verbalisattion...

veloce 03/07/2007 17:04

la mise en sens unique de la rue ordener aura aussi un enorme impacte sur l'environnement sonore.
J'habite le quartier et je suis tres heureux de ce changement. Depuis quelque années c'etait devenues n'importe quoi et je doute que ca n'est pas d'influence sur le 60. Ca en aura aussi sur le bus qui utilise la rue des poissonniers, le 150 je crois.
On va enfin pouvoir revivre.

dany 03/07/2007 13:27

Je suis totalement pour cet aménagement, j'emprunte ce bus tous les matins dans le sens est->ouest pour aller à la Porte Montmartre et c'est bouché tous les matins. Souvent je prenais le métro de Marx Dormoy à Jules Joffrin puis le bus 31 puis je marchais plutôt que d'attendre dans le bus 60.
Les autos peuvent passer sans souci par la rue Doudeauville, ça fait un détour de moins d'une minute. Les vélos peuvent continuer à prendre la rue Ordener d'est en ouest. Même dans l'autre sens (Ouest vers est) ça bouchonne moins maintenant car très souvent le problème vient des voitures garées en double file : autrefois les bus ne pouvaient pas les doubler.
Reste à aménager le carrefour de la rue de Chapelle-rue Ordener car d'est en ouest seuls les vélos peuvent passer et comme ils sont peu nombreux et peu visibles ils se trouvent souvent coincer au milieu du carrefour par les voitures qui leur grillent la priorité : un marquage au sol serait le minimum.
Le problème des poussettes n'a rien à voir avec la régularité des bus et la mise en sens unique de la rue Ordener. Il n'est pas évident de prendre le bus avec une poussette 4x4, ceux qui le font prennent le risque de ne pas pouvoir monter ou de se faire engueuler par les gens qu'ils bousculent, tant pis pour eux. Moi je n'ai pas d'enfant, c'est facile pour moi de dire qu'il vaut prendre son enfant dans les bras ou sur le dos.