La fibre très haut débit pour tous mais pas par tous les moyens!

Publié le par Hervé Léger

A ce jour, l'installation du très haut débit par la fibre optique dans les immeubles bute sur de nombreux problèmes : les opérateurs doivent-ils mutualiser leurs réseaux (l'un l'installe, les autres en profitent) ? Les copropriétés peuvent-elles signer des accords exclusifs avec certains fournisseurs d'accès ? Quelle garantie de qualité de service apporter à l'abonné ? A ces questions, seul l'ARCEP, régulateur des télécoms en France, peut répondre.

Le rapport Attali sur les leviers de croissance exige un développement massif du très haut débit.

En attendant, le projet de texte prévoierait de créer un « droit à la fibre », comme il existe aujourd'hui un droit à l'antenne. Ainsi, un seul abonné pourrait exiger auprès d'un opérateur l'installation de la fibre dans son immeuble. Une idée qui n'est pas franchement du goût des syndics : de cette manière, les opérateurs pourraient pénétrer dans les copropriétés, sans concertation, pour installer leur fibre dans les parties communes.

A suivre donc...

Commenter cet article