Pourquoi le mini-bus "La traverse Ney Flandre" ne traverse pas le coeur du quartier La Chapelle?

Publié le par Hervé Léger

Depuis la mise en place de la navette de mini-bus "la traverse Ney Flandre", les arrêts dans le 18ème se cantonnent essentiellement le long de la rue d'Aubervilliers ( le 104, les jardins Eole) et la rue Pajol.
zoom traverse
Or de nombreuses personnes (la plupart à mobilité réduite ou agées) résidant du côté des boulevards maréchaux aimeraient bien que ce service de la RATP fasse escale dans le coeur de notre quartier La Chapelle. Or n'est pas le cas actuellement. Mais pourquoi?
La RATP privilégie une liaison rapide entre le boulevard Ney et le secteur Flandre. Mais dans quel but?
Il n'y pas de plus value en terme de services rendus aux personnes notamment pour les personnes les plus agées.
Les boulevards des maréchaux sont dépourvus de certains commerces et services. Le passage de la traverse Ney Flandre au centre de notre quartier permettrait de désenclaver cette cité et rendre accessible notre marché couvert La Chapelle, ses commerces et  ses services (coiffeur, boucherie ou primeurs).
On pourrait ainsi imaginer que la traverse au lieu de tourner le dos à notre quartier à l'angle des rues Riquet / Pajol, continue sa route le long de cette rue Pajol jusqu'à la place Hébert ( arrêt à la piscine) pour ensuite rattraper la rue des Roses et les squares de la Madone puis la rue de l'Evangile et la rue de Torcy avec son marché et ses commerces et reprendre enfin la rue Riquet via la rue de La Chapelle.
Ce parcours de 10 à 15 minutes supplémentaires serait un plus pour cette ligne de bus et désenclaverait réellement les secteurs du boulevard Ney et la partie Flandre.
Ce sujet devrait faire l'objet d'une réflexion au sein des deux conseils de quartier La Chapelle ou par le biais d'une pétition pour obtenir une modification de ce parcours.
Dans l'absolu, pourrait-on imaginer que le mini-bus de Montmartre ne traverse pas la butte et ses abords? Non...
C'est pourtant le cas à La Chapelle avec ce mini-bus "la traverse Ney Flandre" qui oublie totalement notre quartier.

Hervé LEGER

Commenter cet article

hervé 03/02/2010 22:13


Pas plus d'infos sur l'immeuble angle rues Pajol et Riquet ( 6 étages)
Pour la livraison des commerces rue de l'olive, il est prévu de reduire côté RIQUET OLIVE la livraison à un emplacement pour une camionnette qui se devra de ne pas stationner pour permettre aux
autres commerçants d'effectuer leurs livraisons.


Alysia 03/02/2010 10:42


Oui, et il reste une si petite espace! On a du mal à imaginer qu'il y avait un immeuble de 6 étage à cet emplacement. Et j'imagine qu'ils vont constuire un autre immeuble de la même hauteur -
avez-vous des infos à ce sujet?
Par rapport aux travaux qui viennent de commencer rue de l'Olive, on est content qu'ils prolongent la partie piétonne de la rue mais où est-ce que les commerçants vont livrer leurs marchandises
maintenant? On a bien peur que ça va être devant chez nous au coin des rues Guadeloupe et Martinique.


hervé 02/02/2010 19:38


Concernant le marché couvert, je n'ai pas prêté attention à ce mur et j'essaye de me renseigner.
Pour la démolition et la reconstruction du bâtiment à l'angle des rue riquet et buzelin cela risque dans ce cas de prendre du temps...Aie;;
Avez-vous vu que l'immeuble à l'angle Riquet Pajol à deux pas a été totalement rasé?
Hervé


Alysia 29/01/2010 09:49


Bonjour. Je voulais vous faire part de la réponse que j'ai reçu de la Mairie par rapport à l'immeuble à démolir à l'angle des rue Buzelin et Riquet:

Madame, Par courriel en date du 4 décembre 2009, vous avez bien voulu attirer
l’attention de l’équipe municipale sur la situation de l’immeuble situé à l’angle des rues Riquet et Buzelin. En 2002, la Ville de Paris a confié à la SIEMP la mission d’éradiquer
l’habitat insalubre à Paris. C’est pourquoi cet immeuble, après acquisition publique, a été confié à la SIEMP afin d’y réaliser un programme de construction neuve de 3 logements et un local
d’activité en rez-de-chaussée. Cette opération
nécessite de la part de la copropriété de l’immeuble voisin (le 2bis rue Buzelin), lui-même dégradé et suivi par l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH Chapelle), d’entreprendre
des travaux conservatoires aux frais de la SIEMP afin de ne pas être déstabilisé par la démolition.La copropriété a exprimé un premier refus, empêchant la SIEMP de réaliser
son opération.Le cabinet Urbanis (mandaté par
la Ville pour mener l’OPAH Chapelle) et la SIEMP travaillent donc actuellement de concert afin d’aider la copropriété du 2 bis rue Buzelin à réaliser les travaux nécessaires à l’opération de
démolition-reconstruction du 2 rue Buzelin/72bis rue Riquet.Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes sentiments les meilleurs.


 



Alysia 26/01/2010 10:37


Bonjour. Je suis d'accord - d'autant plus que le marché de la Chapelle a vraiement besoin de clients supplémentaires. Au sujet du marché, avez-vous remarqué que dans le marché couvert, au coin de
la rue de la Guadeloupe/rue de la Martinique, ils sont en train de bâtir un mur intérieur - probablement une chambre froide - dont l'hauteur dépasse le mur extérieur, et donc qu'on voit à travers
les vitres? Ce n'est vraiment pas joli, et je ne comprends pas pourquoi il contruisent aussi haut. D'ailleurs, il y a très peu d'informations sur le site de la mairie sur ce projet - plans,
desseins, etc - par rapport aux autres projets comme par exemple le ZAC Pajol. Je ne sais donc pas où chercher pour comprendre ce qu'ils sont en train de faire.
Merci.