"Paris Champagne" : un habitant de La Chapelle raconte le quartier...

Publié le par Hervé Léger

Lu dans le magazine 18ème du mois, un habitant de La Chapelle depuis 2001 raconte au travers d'un livre "Paris Champagne" l'histoire  d'une jeune femme dans le quartier La Chapelle.

Extrait du 18ème du mois article de Philippe GITTON :

A deux minutes du métro Marx-Dormoy, le quartier de La Chapelle, avec son marché couvert, a un petit air de village plutôt accueillant. Yves Martin est tombé sous son charme. Au point que cet habitant du quartier a écrit un roman dont une grande partie de l'intrigue s'y déroule.

Histoire d'un coup de cœur :

 

Yves et son épouse Sylvie ont emménagé depuis novembre 2001, à deux pas du marché couvert. «Nous avons été très rapidement à l'aise. C'est un quartier populaire, vivant. Les gens se connaissent, s'arrêtent pour parler au milieu de la rue L'Olive, la rue piétonne longeant le marché.»

Yves aime à parler des commerçants, de la diversité de la population. Et pourtant il ne les a jamais vus. Comme son épouse, il est non-voyant, mais les gens du voisinage les ont aidés immédiatement à prendre leurs marques. «Il y a toujours eu quelqu'un pour nous prendre par le bras et éviter les embûches de la circulation sur les trottoirs. Nous avons sympathisé avec les SDF du coin. Nous les connaissons par leurs prénoms.»

Tout naturellement, Yves a ressenti l'envie de parler de cet environnement. Pour décrire les lieux il a utilisé les yeux de ses amis. «Au cours de balades, j'ai enregistré tout ce qu'ils me disaient pour connaître dans le détail les immeubles, la couleur des façades, les devantures des magasins, les squares, l'allure des gens.»

Grâce à cette "photo", il pouvait planter le décor et imaginer une histoire. Il a donc décidé de raconter la vie d'Albane, une jeune femme originaire de Château-Thierry, venue s'installer dans le quartier. Son itinéraire est le moyen pour Yves d'aborder les difficultés rencontrées par de très nombreuses personnes. Le chômage, l'exclusion, l'injustice, l'indifférence. «La reconnaissance de la valeur humaine est indispensable pour construire un monde nouveau. Des rapports dépourvus de toute forme de domination et d'exploitation», explique-t-il.

Le livre d'Yves Martin n'est pas pour autant désespérant. Bien au contraire, son héroïne, après bien des mésaventures, croisera dans le quartier des hommes et des femmes de cœur et connaîtra l'amour sous les toits de l'un de ses immeubles.

Paris Champagne, d'Yves Martin. 407 pages. 19,50. Auto-édition. Disponible en le commandant sur le site : thebookedition.com

ou directement chez l'auteur au 01 42 05 94 00

Mail : y.s.martin@aliceadsl.fr


Merci à Yves Martin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article